Mission du blog

 

Regards et Réflexions, à un rôle important dans la société, soient : de jeter un regard neuf sur le monde actuel. Les gens entrent dans un silence de monastère lorsque débute le générique du journal. Ceci témoigne de l’importance que la société accorde à l’information véhiculée, aussi bien en format numérique que parlé. Quel est donc ce rôle ? Ce rôle ne confère-t-il pas une mission particulière à un périodique ?

Le rôle de Regards et Réflexions

Regards et Réflexions, à un rôle de porter à la connaissance des citoyens les faits et événements se produisant à l’intérieur de la société et entre les sociétés : informer les lecteurs de ce qui se passe dans leur pays et dans le monde. Commenter ces informations, amener des approchent positives dans un monde remplit de négatifs.

Par l’information véhiculée et transmise, Regards et Réflexions favorisent l’insertion de l’individu dans son groupe social. Il permet donc par ce fait de garder un contact permanent avec sa communauté d’appartenance. On peut affirmer par conséquent que Regards et Réflexions a une fonction sociale. Regards et Réflexions évoquent trois rôles sociaux importants : l’éveil de la conscience, le rôle de garde-fou de la société et de formation de l’opinion publique.

La mission du chroniqueur (se)

Le chroniqueur (se) est celui-là même par qui s’accomplit la fonction sociale de Regards et Réflexions. L’éclaircissement de l’information, c’est l’objet qui donne valeur et sens aux chroniques. Un chroniqueur (se) c’est selon Devirieux, « un homme qui recherche les faits intéressants les hommes de maintenant, les actions et les pensées des hommes de maintenant et qui les dit aux autres hommes, pour les informer »1. Il a un pouvoir moral, il tisse des relations sociales et surtout, faire monter aux gouvernants les attentes et aspirations des gouvernés et en retour faire parvenir aux gouvernés les décisions des gouvernants.

Par conséquent, Regards et Réflexions n’est pas au service du système, mais au service des individus et de la société. C’est en ce sens-là que sa position est délicate et importante. Ainsi, Regards et Réflexions doit être perçus comme un impératif d’information et de formation de l’opinion publique. Une telle mission qu’elle implique, Regards et Réflexions réclame du chroniqueur (se) un engagement personnel qui mobilise les meilleurs de ses capacités.

Notre objectif est d’amener à une prise de conscience de l’importance de l’autre. Aussi, notre souci est de rappeler aux chroniqueurs (ses) leur devoir de bienfait de la société pour une société plus démocratique où la participation des citoyens à la vie de la conscience des affaires culturelle, publique et politique est possible.

1 Devirieux Claude Jean, Manifeste pour la liberté de l’information, éditions du jour, Montréal, 1971, p.104-105.

P.S. Pour lire les autres articles cliquer