Dieu cherche un «  chez-soi »

0
1124

En quoi est-il besoin de parler de « chez soi » ? Interrogeons notre propre expérience. Un « chez soi », c’est nécessairement un lieu où on peut parler en « je ». Car s’exprimer pleinement soi-même est loin d’être évident. Ce qui nous tient à cœur, nos désirs et nos soucis, nous ne pouvons pas le confier au premier venu.

Moi je connais mon Appel, Amener la Paix et L’Harmonie dans le monde à travers Dieu, appuyé ou non par nos dirigeants de quelques croyances sont-ils ! Nous pouvons seulement parler avec celui qui nous comprend, qui nous accepte, qui fait l’effort pour nous écouter et nous accueillir sans jugement. Quel bonheur de pouvoir, en rentrant chez soi, rencontrer quelqu’un qui nous écoute vraiment !

C’est aussi le plus grand bonheur de Dieu, son désir le plus profond : trouver des hommes et des femmes qui, comme Abraham, soient véritablement ouverts à sa parole.

Mais un « chez-soi », c’est encore davantage. Ce n’est pas seulement le lieu où on peut parler avec l’autre, c’est aussi le lieu où on peut revenir sans avoir beaucoup à dire, où on peut être simplement soi-même avec l’autre, où on peut vivre naturellement, en toute liberté.

La fête en est un excellent exemple. Il y a tellement d’occasions de célébrer entre amis ou entre parents, une naissance, un mariage, un anniversaire ou une nouvelle fonction. Et pourtant il s’agit toujours de la même réalité : nous voulons être avec d’autres, nous voulons célébrer notre alliance, parce que nous appartenons les uns aux autres.

Il en va de même avec Dieu. Il désire un « chez-soi », où il puisse être avec nous sans contrainte, où nous pouvons célébrer le fait qu’il noue une alliance avec nous et qu’il nous a créés et aimés le premier. Car le « chez-soi » n’est pas encore pleinement réalisé lorsqu’on peut s’y exprimer, lorsqu’on peut être ensemble avec l’autre sans contraintes. Une maison devient véritablement un « chez-soi » lorsque l’autre vient aussi partager nos plans.

On peut le voir très clairement dans le cas des couples. Un « chez-soi » ne devient concret que lorsque les époux construisent ou transforment, lorsqu’ils arrangent leur logement à partir de leurs désirs à tous deux. Il en va de même avec les écrits de Dieu. Il ne Lui suffit pas que nous écoutions sa Parole dans l’annonce et que nous célébrions sa présence.

Il veut aussi que nous fassions nôtre son plan pour la création. C’est son grand désir que ses priorités pour le monde deviennent les nôtres, que, en toute liberté et à partir des dons qu’il nous a faits, nous fassions nôtre son rêve, son Appel.

Ici commence à apparaître le véritable Appel. Il s’agit d’offrir un « chez-soi » à Dieu lui-même, un lieu où il puisse habiter en nous et parmi nous. C’est ainsi que Dieu veut partager la vie parmi nous. C’est ainsi qu’il veut rendre son peuple heureux. C’est ainsi qu’il espère fasciner les autres et leur donner à partager ce bonheur.

Mais pour cela, il est essentiel qu’il y ait des lieux où la Parole de Dieu soit véritablement entendue, reçue, où sa présence est célébrée et où son plan pour le monde est partagé.

Alors l’Appel de Dieu vous intéresse ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here