L’art de ne rien faire

9
1363

Dans sa version zen, l’art de vivre se résume à la cérémonie du thé. Selon son grand maître Sen no Rikyû (1522-1591), elle consiste à « faire bouillir de l’eau, préparer le thé et le boire ». C’est tout ? Oui. Cela veut dire : qu’il faut se concentrer sur ces gestes simples, c’est la meilleure méthode de faire le vide en soi. Et, que pour être efficace, il ne faut faire qu’une seule chose à la fois !

Parmi les techniques mentales des sagesses antiques, occidentales et orientales, ou les méthodes contemporaines d’arts de vivre, le lâcher-prise est le plus universel. Elle se décline sous de multiples formes consistant toutes à évacuer les idées qui nous agitent : angoisses, ruminations, projets, souvenirs, spéculations… anxiogènes et inutiles pour se concentrer sur l’instant présent. « Il faut retrancher ces deux choses : la crainte de l’avenir, le souvenir des maux anciens. Ceux-ci ne me concernent plus et l’avenir ne me concerne pas encore », écrivait déjà Sénèque dans ses Lettres à Lucilius.

Oublier le passé et ses remords, fuir le futur et ses angoisses, pour se concentrer sur l’instant présent : voilà la principale recette de bien-être. S’ajoutent à cela toutes les techniques de relaxation, exercices de lâcher-prise et autres baumes antistress de l’esprit.

Mais le carpe diem peut s’entendre d’une autre façon, moins « contemplative ». « Cueille le jour » peut aussi vouloir recommander de ne pas perdre de temps, de ne pas  tout remettre au lendemain. Chaque jour est une chance à ne pas laisser filer. La vie entière n’est faite que d’une succession de jours qui offrent chacun un champ de possible…

Bref, ne procrastine pas trop en remettant tout au lendemain. Vivre l’instant présent, donc ! Tout cela est bel et bien, mais est-ce que cela marche si j’ai la main coincée dans la porte ? Cela ne m’aide pas plus si je dois préparer mes examens, planifier un départ ou prévoir le repas du soir.

Vivre sa vie d’humain suppose de se projeter dans l’avenir et d’anticiper en se concentrant sur la forme de la tasse… L’art du bien-être est un art du repos. Mais il faut penser aussi à l’autre facette de l’existence humaine : l’action.

9 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here