Série sur l’Eucharistie : « Qu’est-ce que l’Eucharistie ? » (suite 1)

0
1065

Les noms qui servent à désigner ce sacrement 

L’Eucharistie reçoit dans l’Écriture sainte et dans la Tradition de l’Église divers noms qui reflètent les multiples aspects de ce sacrement et expriment son incommensurable richesse, mais aucun n’épuise tout son sens. Voyons quels sont les plus significatifs :

: quelques noms rappellent l’origine du rite : Eucharistie[1] ; fraction du Pain ; mémorial de la passion, de la mort et de la résurrection du Seigneur ; cène du Seigneur.

: d’autres soulignent le caractère sacrificiel de l’Eucharistie : Saint Sacrifice, Saint Sacrifice de la Messe, Sacrement de l’Autel, Hostie (= Victime ! N. B. La plupart des gens l’ignorent…) ;

: d’autres essayent d’exprimer la réalité de la présence du Christ sous les espèces consacrées : Sacrement du Corps et du Sang du Christ, Pain descendu du ciel (cf. Jn 6, 32-35 ; Jn 6, 51-52), très Saint Sacrement (parce qu’il contient le Saint des Saints, la sainteté même du Dieu incarné) ;

: d’autres font référence aux effets de l’Eucharistie dans chaque fidèle et dans toute l’Église; Pain de Vie, Pain des fils, Calice du salut, Viatique (pour ne pas défaillir en chemin vers la Patrie), Communion. Ce dernier nom indique qu’à travers l’Eucharistie nous nous unissons au Christ (communion personnelle avec Jésus-Christ) et à tous les membres de son corps mystique (communion ecclésiale avec Jésus-Christ) ;

: d’autres désignent toute la célébration eucharistique par le terme qui indique, dans le rite latin, l’envoi des fidèles après la communion : Messe, Sainte Messe.

Parmi tous ces noms le terme Eucharistie est celui qui a prévalu toujours plus dans l’Église d’Occident, jusqu’à devenir l’expression commune qui désigne aussi bien l’action liturgique de l’Église qui célèbre le mémorial du Seigneur, que le sacrement du Corps et du Sang du Christ. En Orient la célébration eucharistique, surtout à partir du Xième siècle, est désignée habituellement par l’expression sainte et Divine Liturgie.

 

[1] Le terme eucharistie signifie action de grâces et renvoie aux paroles de Jésus lors de la Dernière Cène : « Il prit ensuite du pain, le rompit après avoir rendu grâces (c’est-à-dire prononça une prière eucharistique et de louange à Dieu le Père), et le leur donna en disant… » (Lc 22, 19 ; cf. 1 Co 11, 24).

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here