Pour la création d’emplois et la construction d’habitations. Projet Abondance+ de Saint Jérôme

0
1534

En collaboration avec La Fondation Village Transition, Fondation Pierre Beaubien, journal Regards et Réflexions, Quotidien Économique, SmartCard Marketing, Promoteurs Associées, GenoroCity et Abondance+, annonce un concept à travers toute la province du Québec, en travaillant avec les OBNL de chacune de vos régions

Notre objectif depuis le début des années 2000 est que chacun des citoyens du Québec puisse utiliser notre application du portefeuille GenoroCity pour obtenir des revenus récurrents par Abondance+.

Nous avons accès a des centaines de millions de marchands et de consommateurs à travers nos plateformes, qui fournirons des revenus a chacun des membres qui sera inscrit a la Fondation Village transition et aux OBNL participants de votre région, pour tous les membres citoyens.

Les entreprises d’économie sociale comportent à la fois une dimension économique et une dimension sociale. Considérée comme une autre forme d’économie, l’économie sociale est composée d’organismes producteurs de biens et services qui prennent diverses formes juridiques au sein desquelles la participation des personnes résulte de leur libre arbitre, où le pouvoir et l’affectation des profits ne sont pas fondés sur la détention du capital.

Ce qui distingue l’économie sociale des autres économies sont les principes d’autonomie de gestion ; de gouvernance démocratique ; d’activité économique (production de biens ou de services), et de distribution limitée ou interdite des excédents.

​​Les principes et règles de fonctionnement sont généralement comme suit :

L’entreprise de l’économie sociale a pour finalité de servir ses membres ou la collectivité plutôt que de simplement engendrer des profits et viser le rendement financier ;
• elle a une autonomie de gestion par rapport à l’État ;
• elle intègre dans ses statuts et ses façons de faire un processus de décision démocratique impliquant usagères et usagers, travailleuses et travailleurs ;
• elle défend la primauté des personnes et du travail sur le capital dans la répartition de ses surplus et revenus ;
• elle fonde ses activités sur les principes de la participation, de la prise en charge et de la responsabilité individuelle et collective.

Une fois bien ancrées dans la communauté, mobilisées par l’importance qu’elles accordent aux personnes, les entreprises d’économie sociale répondent aux besoins des collectivités, sont créatrices d’emplois et se démarquent par leur capacité d’innover.

Intéressé communiquez avec nous ?

Par courriel : Claude_lavigne@hotmail.com

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here